L’intolérance au Gluten ou maladie coeliaque

gluten article

La maladie de coaliaque touche près de 150 000 personnes en France.
Les personnes touchées doivent alors revoir toutes leurs habitudes alimentaires !

En effet, dans de nombreux aliments se trouve du Gluten. Ce mélange de protéines attaque l’intestin grêle et provoque de nombreux maux :

  • Ballonnements
  • Douleurs abdominales
  • etc.

Où trouve-t-on du gluten ?

On retrouve le gluten dans de nombreux aliments comme :

  • Le pain
  • Dans les pâtes
  • Dans de nombreuses préparations culinaires
  • Les pâtisseries
  • etc.

Il devient alors difficile pour ces personnes de se nourrir en conservant le plaisir.

Qu’est-ce que le Gluten ?

« Gluten » signifie « colle » en Grec.

Il s’agit donc d’un mélange de protéines combinées avec de l’amidon. On le retrouve dans de nombreuses céréales comme le seigle, le blé ou l’orge. Ce gluten sert à lier la pâte pour lui donner une élasticité, d’où la notion de « colle ».

Comment réagit le corps ?

Lorsque l’individu qui ne tolère pas le gluten (ou une partie de ce dernier) et avale des aliments en contenant, le corps réagit instantanément.

Prenons l’exemple du blé :

  • Injestion de l’aliment à base de blé
  • Réaction immunitaire d’une substance spécifique au blé : la gliadine
  • Cette gliadine arrive dans l’intestin
  • Le système de défense va alors s’emballer et produire des anticorps qui vont agir au niveau intestinal
  • Ces anticorps vont attaquer les cellules intestinales en les désorganisant
  • Cela provoque une atrophie des villosités (partie de l’intestin qui absorbe les nutriments) et une destruction partielle de ces dernières
  • L’intestin ne peut donc plus absorber les différents nutriments

Cette mal-absorption conduit donc à des carences en nutriments essentiels (vitamines, protéines,…), en calories, le fer et le calcium.

Chez l’enfant, on observe, en plus de l’amaigrissement de l’anémie. C’est-à-dire un taux d’hémoglobine anormalement bas et un retard de croissance.

La différence entre l’allergie au gluten et l’intolérance :

Les mécanismes sont tout à fait différents.

Pour l’allergie : c’est immédiat, on est en contact avec l’allergène. Le corps réagit immédiatement par des symptômes digestifs et parfois, mais plus rarement, extradigestifs.
Il s’agit par exemple d’allergie au blé, mais pas spécifiquement d’une allergie au gluten.

Dans le cas d’une intolérance : c’est bien plus subtil ou sournois. En effet, il s’agit alors d’une maladie auto-immune, c’est-à-dire que l’on produit des anticorps dirigés contre l’intestin qui va induire au bout de quelques mois ou années, une destruction des villosités intestinales et des symptômes. C’est la maladie coeliaque qui est donc beaucoup plus dure à diagnostiquer.

Diagnostiquer la maladie de coeliaque :

Il faut consulter un gastro-entérologue ou un gastro-entérologue pédiatre (pour les enfants) qui va alors juger de l’opportunité de réaliser une endoscopie après une prise de sang.

Il y a donc deux méthodes simples pour la diagnostiquer, a exécuter dans l’ordre suivant :

  • Le test sanguin : en recherchant les anticorps anti-transglutaminase
  • Une endoscopie digestive : une petite caméra qui atteint l’intestin grêle par la bouche pour effectuer un prélèvement (biopsie) qui confirmera ou non les résultats de la prise de sang.

Il y a une composante familiale, car si l’un des parents a la maladie coeliaque on multiplie par 5 à 10 la probabilité que l’enfant développe aussi la maladie coeliaque.

Manger sans gluten :

Il est difficile de se nourrir avec des aliments sans gluten.

logo glutenEn effet, suivre un régime sans gluten n’est pas chose facile.
Les produits sont plus chers que les produits contenant du gluten, parfois 3 à 4 fois plus chers (5 à 6 € la baguette de pain sans gluten), et ce, malgré le fait que 1% de la population est touché par cette intolérance, ce qui est énorme.
Il y a un véritable marché à prendre et cela se fera sûrement un jour.

Les fabricants ont d’ailleurs déjà commencé à produire des aliments sans gluten et certaines grandes surfaces proposent un rayon sans gluten. Un label indique alors que le produit est réalisé sans gluten.

Lorsque l’on fait les courses, il faut alors bien lire les composants des produits achetés :

Contrairement à l’Angleterre ou l’Italie, la France a un très grand retard dans le fait de proposer des restaurants sans gluten, épiceries, boulangeries.
En Italie par exemple où l’intolérance au gluten est prise sérieusement en considération, il y a un remboursement intégral des produits achetés…

Pour les gourmands, il existe par exemple une pâtisserie dans le 10 ème arrondissement de Paris qui propose des produits sans gluten. Découvrez donc « Helmut Newcake » :

Coordonnées de la boutique :

Helmut Newcake
36, Rue Bichat  

75010 Paris
09.82.59.00.39

Les risques de manger des produits contenant du gluten :

Pour les cœliaques, la consommation exceptionnelle d’un aliment contenant du gluten n’est pas dangereuse, même si tout dépend de la sensibilité de chacun en termes de tolérance au gluten.

Ceci étant, si cela est répété dans le temps, les conséquences peuvent être plus graves :

  • Risques de cancer : d’autant plus si le diagnostic est réalisé tardivement et que le régime est mal suivi. Il s’agit de cancers assez particuliers, le cancer du petit intestin, de l’intestin grêle (plus fréquent chez ces patients), dont les plus classiques sont les lymphomes
  • Le corps produisant des anticorps, on peut produire d’autres anticorps contre d’autres parties du corps. Par exemple, on peut développer du psoriasis (maladie de la peau), des anticorps contre la thyroïde, etc. Ce sont donc des associations possibles avec la maladie coeliaque.

Les symptômes comme la diarrhée se résorbent assez rapidement, entre 2 et 4 mois. Par contre, pour que l’intestin se normalise et que l’on récupère ses villosités il faut au moins 1 an voir 2 à 3 ans, d’autant plus si l’intolérance a été diagnostiquée tard.
Dans un cas diagnostiqué tardivement il faut compter 5 à 10 ans pour que l’organisme revienne à un état « normal ».

L’idéal est donc un régime sans gluten le plus strict possible, car il n’existe aucun autre moyen actuellement pour soigner cette maladie, même si l’étude de traitements médicamenteux et de vaccins sont en cours.

L’Association Française Des Intolérants Au Gluten:

L’Afdiag propose des stages de sensibilisation très intéressants via leur site AFDIAG

 Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge