Ostéopathe, kinésithérapeute, chiropracteur ou rebouteux ?

2

ostéo kiné

Les thérapies manuelles sont très nombreuses et différentes.

Les praticiens qui les proposent ne disposent pas du même statut et ne proposent pas les mêmes approches.

Si les kinés sont les plus connus, aujourd’hui, 10% des Français se rendent chez un ostéopathe.

Il est donc difficile de s’y retrouver dans le dédale des thérapies manuelles.

Comment différencier ces pratiques ?

Le masseur kinésithérapeute :

Ce sont les plus nombreux. On compte plus de 60 000 kinés en France.

La technique du kiné :

Il fait de la rééducation sur une zone douloureuse. Le principe du traitement est souvent la répétition d’un exercice.

Le kiné est un auxiliaire médical. Ses séances se font sur prescription d’un médecin et sont prises en charge par la sécurité sociale.

Il peut dispenser des massages. Ce sont des acteurs de la croissance du secteur du bien-être en France.

 

L’ostéopathe :

Les ostéopathes, eux, vont traiter le corps dans sa globalité.

La technique de l’ostéo :

Ils cherchent ce qu’ils appellent « des restrictions de mobilité » des articulations ou des ligaments.

Lorsqu’ils sentent un blocage, ils utilisent alors des techniques exclusivement manuelles, comme des manipulations, afin de redonner de la mobilité aux tissus.

Le titre d’ostéopathe est reconnu depuis 2002, mais la profession reste mal règlementée, notamment concernant la formation.

Une séance d’ostéopathie coûte entre 40 € et 80 € et n’est pas remboursée par l’assurance maladie.

Par contre, devant le succès de cette discipline, les mutuelles proposent désormais de rembourser quelques séances par an.

 

Le chiropracteur :

Il a le même statut que l’ostéopathie.

Très populaire aux États-Unis, la discipline est encore peu connue en France. En effet, le pays ne compte que 700 chiropraticiens.

La technique du chiro :

Le chiro va s’intéresser à une zone très spécifique : la colonne vertébrale et ses articulations périphériques.

Contrairement à l’ostéo dont l’action est purement manuelle, le chiropracteur peut avoir recours à des instruments spécifiques comme des tables articulées.

Le rebouteux :

Les rebouteux sont un peu les ancêtres de toutes ces disciplines manuelles.

Traditionnellement ancrés dans les campagnes, ils n’ont aucune formation académique et mettent au point leur technique de façon empirique.

La technique du rebouteux :

Les rebouteux remettent en place les nerfs froissés, les tendons qui sautent avec des gestes parfois un peu brusques.

Cette pratique populaire n’est pas règlementée. Pour trouver un bon rebouteux, on ne peut donc se fier qu’au bouche-à-oreille.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

2 COMMENTS

  1. très bon article. J’espère que le chiropraticien deviendra plus connu en France. C’est une discipline très efficace pour les gens de toute âge.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here