Le sport plus fort que les médicaments ?

3

sport cadrio vasculaire

La course à pied serait plus efficace que les comprimés !

C’est la conclusion d’une vaste étude sur les maladies cardio-vasculaires publiées ce 3 octobre 2013 dans la revue britannique British Médical Journal.

Les 2 chercheurs ont compilé plus de 300 études scientifiques (339.274 patients) évaluant l’impact de l’exercice physique sur diverses pathologies et les résultats sont étonnants.

Le résultat de la compilation de ces études :

Dans le traitement des suites d’un accident vasculaire cérébrales par exemple, le sport serait légèrement plus bénéfique que les anticoagulants.

L’étude est très intéressante, mais elle n’indique pas de troquer ses médicaments très efficaces contre une paire de baskets.

La comparaison entre les deux « méthodes » s’est située sur la mortalité.
A-t-on plus de décès chez les patients qui ont repris ou continué une activité sportive ou chez ceux qui ont bénéficié de traitements médicamenteux ?

Cette métaanalyse fut plus que complexe.
Il faut savoir que les études sur les patients placés sous traitement médicamenteux contre les risques cardio-vasculaires sont 3 fois plus nombreuses que celles qui traitent des patients atteints de ces mêmes risques et qui ont choisi une activité physique.

Il fut donc difficile d’évaluer les effets du sport comparativement aux effets des médicaments.

Pour couronner le tout, il était parfois difficile de distinguer si ceux qui sont passés par la voix du sport étaient également traités par un accompagnement médicamenteux.

Néanmoins, malgré ces réserves, les conclusions sont intéressantes.

Selon eux, un programme de réadaptation cardiaque semble légèrement plus efficace qu’un traitement médicamenteux suite à une attaque vasculaire cérébrale.

Comment interpréter les résultats de cette étude :

Il faut rester mesuré sur ces conclusions.

En effet, les groupes d’individus étudiés sont si variés (âge, symptômes différents, etc.) que l’on ne peut pas en tirer de conclusion nette et précise.

Comme pour toute étude et qui plus est celles dont les résultats ne sont pas flagrants dans un sens comme dans l’autre il faut rester tout logiquement prudent.

On peut ajouter à cela que les protocoles d’exercices physiques recommandés ne seront pas les mêmes suivant le degré de gravité des problèmes de santés des uns et des autres.

Ce qui est intéressant par contre c’est que les chercheurs invitent les laboratoires pharmaceutiques à comparer à présent l’effet de leurs molécules avec les résultats obtenus par les protocoles physiques mis en place ; et donc, ne plus seulement comparer les résultats d’une molécule par rapport à une autre molécule.

Si les bénéfices d’un médicament sont modestes, on pourrait privilégier alors une seconde voix de traitement par l’exercice physique.

Quel type d’activité au quotidien lorsque l’on manque de temps ?

La marche quotidienne.

L’Association française de Cardiologie recommande depuis des années 30 minutes de marche quotidienne.
Le vélo est également une excellente activité.

Il est possible de vous faire prescrire une activité sportive par votre médecin et certaines mutuelles remboursent en partie des séances de sport.

Aussi, de nombreuses salles de sport low-coast fleurissent un peu partout, n’hésitez pas à en profiter, ne serait-ce que pour la partie cadio. La santé n’a pas de prix !

Astuces pour marcher la journée :

Des astuces simples existent pour parvenir à ces 30 minutes de marche quotidiennes :

  • Emprunter les escaliers plutôt que l’ascenseur
  • Descendre à une station de métro avant et marchez

Pourquoi les individus n’appliquent pas ces règles simples ?

En effet, l’évolution des habitudes et la sédentarisation des individus sont source de ralentissement de l’application de ces excellentes recommandations qui concerne tout de même la santé.

Tout le monde sait qu’il faut « manger mieux, bouger plus », mais trop de personnes ne l’appliquent pas encore.

Les raisons évoquées à cela sont souvent des journées bien chargées.

Source : Comparative effectiveness of exercise and drug interventions on mortality outcomes: metaepidemiological study H. Naci, J. Ioannidis, BMJ 2013; 347 doi:10.1136/bmj.f5577

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

3 COMMENTS

  1. Je rajouterai également : boire au moins 1l 1/2 d’eau quand on sait que le manque d’eau peut entraîner de graves conséquences. Astuce également, au lieu de prendre la voiture pour aller à l’épicerie du coin ou à moins de 2km de la maison, faites l’effort de marcher et peut-être serez vous aussi plus visible au lieu de jouer les courants d’air! C’est bon pour la santé et on peut faire des rencontres sympas en cours de route!

  2. Je serai plutôt d’avis que c’est surtout par paresse et par confort. Une journée aussi bien remplie qu’elle soit est toujours réaménageable mais il faut faire l’effort de le faire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here