Manque de sommeil et santé : méfaits, études, risques

nuit blancheTout le monde a un phénotype particulier. On sait que 70% de la population dort entre 7 et 8 heures par jour.

Le 16 mars 2012 la journée du sommeil dont le thème était « sommeil et performance » a mis en exergue les risques importants sur la santé pour les individus qui manquaient de sommeil.

Une étude américaine basée sur 20 ans a montré que sur une population de plusieurs milliers de travailleurs, il y avait une augmentation de 24 à 30% de personnes qui ont diminué leur temps de sommeil en dessous de 6 heures.

S’il est plus aisé de donner des conseils pour retrouver le sommeil naturellement, les méfaits du manque de sommeil sur la santé sont moins connus.

Conséquences du manque de sommeil :

Des tests on été faits sur des rongeurs en les privant de sommeil. Ceux-ci sont morts entre 2 à 3 semaines. Si l’on ne peut prendre ces risques sur l’homme, il a quand même pu être démontré que le manque de sommeil entraine des conséquences plus ou moins importantes.

En laboratoire, on a étudié l’absence de sommeil sur l’homme de quelques jours.
Les résultats sont probants car ce manque peut provoquer entre autres :

  • Des hallucinations
  • Des pertes de mémoire
  • Des troubles du comportement
  • Des troubles du jugement
  • etc.

Le sommeil permet de se reposer et de rêver mais aussi de réguler la température (c’est l’homéostasie), les dépenses énergétiques et joue un rôle important sur l’immunité.

Si tout cela est perturbé les conséquences sont nombreuses.

Quels effets après une nuit blanche ?

On a tous connu une ou plusieurs nuits blanches.

Des études ont démontré qu’une ou plusieurs nuits blanches a déjà des conséquences sur notre comportement et notre santé, dont les signes principaux sont :

  • Une augmentation du nombre d’erreurs
  • Une augmentation du temps de réaction
  • Une réduction du champ visuel
  • Des troubles du jugement
  • Une diminution de la reconnaissance des émotions
  • Une diminution de la planification
  • Une viscosité mentale : c’est à dire des idées plutôt embrouillées, pas claires

On observe qu’1 à 2 heures de sommeil en moins chaque jour entraîne une augmentation d’erreurs en parfaite corrélation avec le nombre de jours de sommeils en moins.
En gros, moins vous dormez, plus vous faites d’erreurs.

La dette de sommeil :

On appelle dette de sommeil le fait de ne pas faire une nuit complète, ou une nuit blanche et donc on cumule du sommeil à rattraper. C’est un manque de sommeil.

On peut récupérer une dette de sommeil aiguë si on dort plus le lendemain à raison de 30% de récupération. Le reste de la dette de sommeil est « perdu ».

Pour autant, évitez au maximum la prise de somnifères, néfastes pour la santé.

Conséquences physiques du manque de sommeil :

Si on dort moins de 6 heures par nuit, pendant plusieurs semaines, les conséquences peuvent être réellement graves :

  • Conséquences cardiovasculaires
  • Conséquences sur les capacités de récupération physique
  • Le manque de sommeil modifie certaines hormones impliquées dans l’appétit (la Ghréline qui augmente l’appétence pour les sucres et les graisses), entrainant une modification du métabolisme et donc une prise de poids surtout chez les plus jeunes
  • Augmentation du risque de faire une insulinodépendance et donc un risque de développer un diabète à long terme.

Vous l’aurez compris, le sommeil est plus que bon pour la santé et le manque de sommeil dommageable pour les êtres vivants.

 Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>