Régime sans sel : alimentation, conseils, astuces, livre

cuillère de selLe sel est du chlorure de sodium.

Si certaines personnes se voient contraintes par leur médecin de pratiquer un régime sans sel, il peut être important pour tous de prendre garde à mesurer la quantité de sel de nos aliments ou que nous ajoutons à nos plats.

Le terme régime sans sel a été remplacé par : alimentation contrôlée en sodium, afin de ne pas effrayer par son nom.

La consommation de sel au quotidien :

Nous devrions consommer 5 grammes de sel par jour, mais on note que les Français consomment 8 à 10 grammes/jour voir 15 à 25 grammes, soit, le risque hypertension artérielle, cancer estomac, obésité, maladie cardio-vasculaire à  fois trop.

Il faut savoir que plus vous consommez de sel, plus vous aurez tendance à consommer des aliments. En effet, le sel est une source de problèmes d’obésité.
C’est pourquoi le sel est contre indiqué en cas d’obésité infantile par exemple.

Régime sans sel : alimentation

Si votre médecin vous prescrit un régime sans sel, il est clair que votre changement d’alimentation est alors assez radical.

En effet, la liste des aliments à réduire et supprimer fait peur, car elle est très longue.

On peut y retrouver par exemple :

  • La charcuterie
  • Les poissons fumés
  • Le hareng
  • Les chips
  • Les gâteaux apéritifs
  • etc.

Un aliment qui peut paraitre surprenant à éviter ou supprimer de son alimentation est le pain !

En effet, pour 100 gr de pain par jour, on dépasse déjà notre quota de sel !

Il faut aussi bien sûr éviter les plats cuisinés et préparations du commerce blindés de sel.

A noter aussi que si les céréales paraissent sucrées, ils sont aussi souvent trop salés.

Régime sans sel : solution

Une solution simple et plutôt radicale est de supprimer de la table le sel fin et gros sel.

Selon une étude DASH, il a été prouvé qu’il fallait 15 jours pour se déshabituer du sel.

Il faut également faire attention au sel utilisé pour la cuisson.

Pour les enfants, on peut facilement les habituer à manger sans sel ou très peu salé.

Une solution de compromis et de prévention pour éviter la suppression du sel de l’alimentation tant que vous n’êtes pas soumis(e) au régime sans sel est de bien choisir son sel.

Les différents sels :

Le sel gris :

En version gros sel ou sel fin contient plus de potassium et moins riche en sodium (contrairement au sel blanc), ce qui est intéressant car vous pourrez le préférer pour saler vos plats et l’utiliser pour vos cuissons.

Le sel de régime :

Il contient encore moins de sodium que dans le sel gris.
Vous pourrez vous le procurer en pharmacie, dans des magasins dédiés à la diététique, etc.
Par contre, il n’a pas le même gout c’est pourquoi on le mélange avec des herbes.

Astuces pour cuisiner vos plats sans sel :

Pour pallier l’absence de sel dans un plat, on conseille souvent d’utiliser des herbes aromatiques et/ou des épices.

Dans la culture française, on n’utilise pas souvent certaines épices car on ne sait pas toujours les accommoder avec nos plats.

Quelques astuces simples :

  • Les pâtes : vous pouvez y ajouter un bouquet garni thym ou de romarin
  • Volaille : le curie s’accorde très bien avec de la volaille
  • Escalope de veau : le paprika est idéal
  • Haricots verts : utilisez de l’ail et du persil

Sachez aussi que la moutarde que vous utilisez dans la vinaigrette est très riche en sel. Nous vous conseillons alors d’utiliser des herbes fraiches ciselées.

Livre sur le régime sans sel :

j-arrete-de-saler

Retrouvez dans cet ouvrage des conseils et astuces.

« J’arrête de saler ! : Astuces et recettes sans sel » est en vente ici.

(éd. la plage) : ~13 €

j-arrete-de-saler-2

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>