L’œuf : un formidable aliment sous tout rapport !

1

choisir ses œuf

Œufs bio, fermiers, gros, très gros, etc. Que choisir ?

En effet, arrivé dans les rayons du supermarché, de nombreux produits différents nous sont proposés.

Aliment très intéressant sur le plan de l’alimentation, de la santé et des besoins du corps, l’œuf a tout de même ses détracteurs qui le jugent trop gras.

Alors qu’en est-il vraiment ? Que choisir ? Quelles précautions ?

Bon à savoir sur l’œuf : 

  • La France produit environ 13 milliards d’œufs par an soit 450 œufs toutes les secondes
  • L’un des aliments préférés des Français, nous en consommons 220 par an et par personne
  • L’œuf est aussi utilisé pour fabriquer des vaccins, les spermatozoïdes et même les produits de beauté

Cours de biologie accéléré :

Pour celles et ceux qui l’ignoreraient, la poule n’a pas besoin de coq pour pondre des œufs, mais seulement pour avoir des poussins.

Dans la poule, l’œuf est à la base un ovule présent dans les ovaires qui se transforme progressivement en jaune d’œuf (le vitellus). Ce jaune est une source lipidique qui pourrait servir à un futur embryon.

Lorsque le jaune d’œuf est prêt, il est libéré lors de l’ovulation pour être capté par l’oviducte, le blanc d’œuf (l’albumen) se forme alors tout autour.

Le blanc d’œuf est essentiellement composé :

  • D’eau
  • De protéines
  • De minéraux

C’est ensuite que les premières membranes de la coquille se forment autour du blanc.

Arrivé dans l’utérus, la coquille termine sa formation et l’œuf est prêt à être pondu.

Une poule met environ 26 heures pour pondre un œuf. Elle peut donc pondre 1 œuf par jour ou tous les 2 jours, soit 100 à 300 œufs par an, en fonction de leur âge et de leur race.

Avec l’âge, la poule pont mois, jusqu’à épuisement des ovocytes. La ménopause des poules s’effectue vers 7 à 9 ans.

Les bienfaits de l’œuf sur la santé :

oeuf santéSur le plan de la consommation, l’œuf est vraiment bénéfique pour la santé et idéal pour les sportifs et pratiquants de musculation.

En effet, il contient aussi bien :

  • Des lipides
  • Des protéines
  • Des vitamines (pratiquement toutes, 11 environ)
  • Des minéraux : fer, phosphore et iode
  • Des antioxydants : par exemple le sélénium

Évalué à 85 kcal, il est riche en protéine et peut donc contribuer à couvrir 6% du besoin énergétique journalier.

Ce n’est donc pas un aliment calorique.

Pour info : pour que les protéines du blanc soient digestives, il faut le cuire. Par contre, le jaune doit rester moelleux pour conserver ses éléments nutritifs.

Évitez donc les œufs crus !

Quel œuf choisir ?

code oeuf
Décryptage des informations d’un oeuf

Parmi l’offre pléthore de nos rayons, nous vous conseillons fortement de consulter le code inscrit sur l’œuf :

Le 1er chiffre vous indiquera la manière dont la poule a été élevée :

  • Le 0 : BIO
  • Le 1 et 2 : Plein air
  • Le 3 : La cage

Le meilleur choix que vous puissiez faire est donc le 0, 1 et 2.

Les apports en protéines des différents œufs sont équivalents, mais certains sont meilleurs pour la santé que d’autres.

La qualité nutritionnelle de ce dernier est directement liée à la qualité nutritionnelle de ce qu’a consommé la poule.

Si la poule a mangé des farines animales dans sa cage, elle aura un œuf dont le composition du jaune sera essentiellement des graisses saturées et sera donc moins bonne pour notre santé, comparée à une poule BIO ou élevée en plein air qui aura consommé des végétaux et qui aura donc pu stocker des Oméga 3.

Consommation et date de ponte :

Sur l’œuf est inscrite la date de ponte.

Du jour de la ponte à +9 jours : il est extra-frais

Pendant les 28 autres jours, il reste frais.

Extrafrais :

Il s’agit d’un œuf qui a au maximum 9 jours d’existence.

On peut le consommer brouillé, à la coque, cru (dans des préparations).

Jusqu’à 14 jours : vous pouvez les cuisiner au plat

À plus de 14 jours : préférez les consommer bien cuits, en omelette, en œuf dur ou dans un plat comme une quiche ou un gâteau.

Que faire si vous ne connaissez pas la date de ponte ?

Voici une astuce pour savoir où en est votre œuf dans sa vie…d’œuf  :

Plongez les dans l’eau :

  • Les frais coulent
  • Les moins frais restent dans l’eau, mais debout
  • Les œufs qui flottent sont à jeter !

La taille ne compte pas :

Sa taille dépend de la poule.

Sa qualité ne varie pas en fonction de sa taille, car il y a toujours autant de jaune que de blanc.

Évidemment, un gros œuf va contenir plus de calories.

Conservation et précautions :

Nous vous conseillons de conserver les œufs au frigo, dans leur boite en carton.

Si un œuf est fissuré ou cassé, ne le consommez pas.
En effet, la fissure pourrait être une porte d’entrée pour d’éventuelles bactéries, comme la salmonelle qui représente le plus grand risque.

Ne lavez pas vos œufs !
En effet, en les lavant, vous enlevez la cuticule protectrice à la surface de la coquille et favorisez la pénétration des germes à l’intérieur de l’œuf.

Veillez également à ce que l’œuf, dans sa boite ou dans le compartiment du réfrigérateur prévu à cet effet, soit disposé la pointe vers le bas et la partie la plus large en haut. La chambre a air est donc positionnée ainsi vers le haut et le jaune d’œuf n’est pas comprimé.

L’œuf et le cholestérol :

Si vous avez un taux de cholestérol normal :

oeuf droleIl n’y a aucune raison de vous priver des œufs. L’œuf étant, comme nous l’avons vu, un élément aux propriétés exceptionnelles.

Le cholestérol, donc le jaune d’œuf, n’a aucun impact ou très peu sur le cholestérol sanguin.

Dans notre corps, le foie est une sorte d’usine à fabriquer du cholestérol. Ce cholestérol tant décrié est pourtant une molécule qui est bonne pour l’organisme et très utile.

En effet, il sert à fabriquer de l’acide biliaire, de la vitamine D, de la membrane pour nos cellules, les hormones sexuelles, etc.

Le foie fabrique le cholestérol à partir des acides gras saturés contenus dans notre alimentation.

Il faut aussi distinguer le bon cholestérol du mauvais.

Si vous avez du mauvais cholestérol :

Il faut contrôler votre consommation de graisses saturées.

Il faut consommer des phytostérols, des flocons d’avoine et en dernière position arrive le cholestérol alimentaire.

De nos jours on ne supprime plus les œufs de l’alimentation. Étant donné qu’on évalue à 1g de consommation de cholestérol alimentaire par jour. On peut préférer alors consommer qu’un œuf au lieu de deux par exemple, mais sans supprimer totalement l’œuf de son alimentation.

L’œuf et le régime hypocalorique :

Dans le cadre d’un régime hypocalorique, dans lequel on diminue les calories, on augmente les apports en protéine pour éviter la fonte musculaire.

On recommande alors à un individu suivant ce régime de consommer de la viande, du poisson et des œufs.

Les œufs ont un rôle majeur, car non seulement ils représentent une source importante de protéine, de fer, d’oligo-éléments, de 11 vitamines, mais ils sont très peu caloriques.

De plus, les œufs durs sont particulièrement rassasiants et couperont rapidement l’appétit.

Peut-on consommer les œufs des poules de son jardin ?

Il faut bien faire attention.

La coquille de l’œuf est poreuse et peut donc laisser passer des bactéries (comme la salmonellose).

Il faut donc impérativement que les œufs ne soient jamais en contact avec les excréments de la poule et veiller à changer régulièrement la paille. Le nid doit être propre.

Un élevage familial doit respecter des règles d’hygiène strictes.

L’œuf chez les femmes enceintes :

Il n’y a aucune contre-indication chez la femme enceinte à consommer de l’œuf.

Mais, il faut tout de même respecter certaines précautions :

  • L’œuf doit être extra frais (9 jours max après la ponte) : possibilité de faire une mayonnaise ou mousse au chocolat
  • Après 9 jours : bien cuire l’œuf en, omelette ou œuf dur
  • Ne jamais utiliser un œuf à +30 jours de la date de la ponte

De plus, le jaune de l’œuf est riche en choline, qui participe au développement du système nerveux central et entre autres au niveau de la mémoire.

Peut-on donner des œufs aux enfants ?

oeuf enfantC’est une bonne question, car on sait que les jeunes enfants ont plus de risque de développer une allergie à l’œuf qu’un adulte.

Ceci étant, le nombre d’allergies à l’œuf chez les enfants est vraiment très faible.

Vous pouvez donc introduire dans son alimentation à partir de 7 mois, de l’œuf en petite quantité (écrasé, dans la purée, par exemple), comme vous le feriez avec la viande, etc.

En termes de quantité, au terme d’un an un enfant peut consommer un demi-œuf par jour.

Ensuite, il peut consommer deux œufs par jours sans problème.

L’important est d’augmenter les quantités de manière croissante et douce afin d’éviter toute allergie.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

1 COMMENT

  1. Bonjour,
    je suis d’accord sur le fait qu’on doive réabiliter l’oeuf. En effet par rapport à beaucoup d’autres choses qu’on mange, ça reste un aliment naturel et bon. Une naturopathe m’a d’ailleurs conseillée de le consommer à la coque, le blanc devant être cuit et le jaune non.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here