Quand Musculation et Bodybuilding deviennent addiction !

3

addiction musculation bodybuildingLe sport est bon pour la santé, c’est un fait.

Comme toute chose, on sait que les excès peuvent être nocifs pour la santé.

Aujourd’hui, par notre blog musculation et fitness nous allons vous expliquer comment et pourquoi devient-on accroc à un sport et qui plus est à la musculation et le bodybuilding.

Le sport, comme n’importe quelle passion, peut devenir dangereux pour celles et ceux qui la pratiquent sans modération.

Le sport en France :

On dénombre plus de 30 millions de sportifs en France.

Que l’on soit jeune ou vieux, le sport est devenu synonyme de :

  • Fun
  • Longévité
  • Santé

Pourtant, une pratique excessive peut devenir dangereuse :

  • Blessures
  • Prises de risques
  • Addiction

Certains, sans s’en rendre compte, deviennent accrocs.

Désormais reconnue par l’OMS, l’addiction au sport touche les professionnels et les amateurs.

On estime que 10% à 15% des sportifs ayant une pratique intensive souffrent d’une véritable dépendance.

De la musculation à l’addiction :

Le bodybuilding s’est développé depuis les années 70 grâce à la star Arnold Schwarzenegger.

Devenu acteur, il a popularisé le culturisme et continue d’influencer les jeunes du monde entier.

Malgré une certaine souffrance lors des entrainements, les bodybuilders et culturistes veulent prendre toujours plus de muscles.

Soulevez des poids lourds provoques de microdéchirures musculaires.

C’est ce que les bodybuilders recherchent, car la croissance du muscle résulte de la réparation de ces lésions par l’organisme.

Un processus qui ne va pas sans une très forte douleur.

Le bodybuilding est un sport très exigent, mais peut être aussi très addictif.

Lors des séances, le corps libère de nombreuses hormones, dont l’endorphine, une hormone du plaisir qui favorise la dépendance.

Le mot du Dr Dan Véléa (Psychiatre spécialiste de l’addiction au sport) :

« L’organisme est capable de sécréter lui-même des endorphines. Ce sont des opiacés endogènes sécrétés au bout d’un certain effort (30 à 40 minutes d’exercice physique). Ce type de molécule, chez les sportifs, mais aussi chez l’héroïnomane ou les toxicos opiacés, va se fixer sur les récepteurs opiacés, par un paroxysme de sentiment d’endorphine, un sentiment de bonheur et de bien-être s’installe.

C’est pourquoi beaucoup de pratiquants de sport expriment que leur sport les rend accrocs, leur donne envie de plus, etc., et cherchent cette décharge d’endorphine sans arrêt. »

C’est aussi pour cela que lorsque certains pratiquants, addicts, ne s’entrainent pas, ont le sentiment que quelque chose leur manque, ont du mal à s’endormir les jours hors sport.

La salle de sport peut devenir une seconde maison.

Apprenez à vous observer sans jugement, sans contrainte et en toute honnêteté pour savoir distinguer le ou les moments à partir desquels vous sentez s’installer une addiction.

L’addiction est très bien expliquée par Johan, pratiquant de musculation de ce reportage vidéo et Raphaël Lapoirie, ancien Bodybuilder, qui est tout de même arrivé 2ème au championnat de Mister Univers… !  :

La bigorexie :

bigorexieRare sont les athlètes qui prennent conscience de cette maladie et encore plus rare ceux qui l’avouent.

La bigorexie touche surtout des sportifs accrocs à la musculation, comme les anorexiques, mais à l’envers, ils développent une mauvaise perception de leur image en se projetant dans un corps idéalisé, hyper musclé.

Il existe des facteurs fragilisants qui peuvent être cause de l’apparition de cette maladie, comme les failles narcissiques, la dysmorphophobie (déformation de l’image),…

Le travail des Docteurs et psychiatres consiste alors à faire se focaliser l’attention des sportifs, bodybuilders, … sur d’autres centres d’intéret, d’accepter la frustration de ne pas aller tous les jours à la salle, etc.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

3 COMMENTS

  1. C’est comme tout il faut un juste milieu. Le sport peut être une drogue oui, mais faire de l’exercice physique est très bon pour la santé. Avoir un corps musclé est le rêve de presque tous les hommes (et femmes) après bien sûr il ne faut pas tomber dans l’addiction et la prise de produits dangereux pour arriver à un corps athlétique.

  2. Qui est l’auteur de cet article et celui de la vidéo..? j’en ai besoin pour un travail, merci 🙂

  3. Cela peut être dur de s’arrêter pour certains c’est vrai, mais peut être parce qu’il veulent devenir  » plus forts  » que tout le monde et toujours avoir plus de muscle, à savoir que trop de muscles peut être pas très beau a voir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here