Manger ses crottes de nez est bon pour la santé ?

1

manger crottes de nez

Voici un article plus léger mais néanmoins intéressant du point de vue de la santé.

Scott Napper, Professeur et chercheur universitaire canadien (Saskatchewan) affirme dans cette étude que manger ses crottes de nez renforcerait le système immunitaire, nous aidant ainsi à combattre des infections.

Qu’en est-il dans la réalité ?

D’où viennent les crottes de nez ?

Si vous mangez vos crottes de nez, vous êtes rhinotillexophage.

C’est par la respiration que se forment ces crottes.
En effet, les particules inhalées forment alors un mucus nasal contenant des virus et des bactéries. Une fois séché les crottes de nez apparaissent.

Le rôle du mucus dans la cavité nasale est très important, car il permet de maintenir la muqueuse humide.

Dans le nez, une partie du mucus s’écoule dans la gorge vers l’estomac, l’autre filtre les poussières et les bactéries.

Système immunitaire VS crottes de nez :

Pour des individus sujets à l’asthme et aux allergies, certains chercheurs ne suivent plus la théorie hygiéniste consistant à avoir toujours le nez propre.
Selon eux, un excès d’hygiène, les vaccins, les antibiotiques, etc. favoriseraient l’apparition d’allergies par la diminution du contact entre le corps et les microbes, durant l’enfance.

Le Professeur Napper a fondé sa théorie en observant sur une longue période, deux filles mangeant leurs crottes de nez.

Il a alors supposé que ce geste plutôt instinctif pourrait être un moyen inconnu de finalement se protéger contre des infections.

Selon lui, ingérer ce mucus séché stimulerait notre système immunitaire en produisant des anticorps.

La mise en place du test :

Pour confirmer sa théorie, le Professeur va alors utiliser en « cobaye » ses étudiants, en leur introduisant dans les nez des molécules contre lesquelles leur système immunitaire réagira.

Une partie du groupe devra alors manger ses crottes de nez, quand l’autre groupe en sera épargné.

Il reste alors à distinguer si le groupe consommateur de son mucus développe une réponse immunitaire plus importante que le groupe dit de contrôle.

Conclusion :

On a passé des décennies à rabâcher aux enfants de ne pas consommer leurs crottes de nez.

Si l’expérience du Professeur Scott Napper se confirme, il faudra alors changer cette règle et laisser nos bambins manger la production de leur nez… Après tout, si c’est bon pour la santé…

Anecdote :

Au 5ème siècle avant J-C, Hippocrate vantait les bienfaits de boire son urine, afin de conserver une bonne santé.

C’était alors même devenu un traitement courant, appelé l’urinothérapie.

Source : Picking your nose and eating it may be good for you. CBC. News. Avril 2013.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

1 COMMENT

  1. Excellent! merci pour ce post. J’ai trouvé cette semaine un super petit livre qui a l’air de marcher avec mes garçons. On a beaucoup rit tout les trois et même mon plus grand qui fait le malin a été très attentif. C’est l’histoire d’une petite sorcière qui commence à manger ses crottes de nez mais on découvre que c’est très dangereux pour les sorciers car ils peuvent perde leur pouvoirs… Bref à la fin de l’histoire un grand maître sort un crapaud de la bouche de la petite sorcière!!! Depuis mes deux enfants ne mettent plus les doigts dans le nez par peur du crapaud je pense!! Mort de rire, encore et merci pour ce post.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here