Le toucher : Instituts de recherches sur le toucher

1

le toucherPuisque nos différents sens  avaient déjà leur institut de recherche comme l’ouïe, le goût et l’odorat, il ne manquait plus qu’un Institut sur le toucher : le Touch Research Institute de Miami. Créé en 1992 à Miami, il a pour objectif d’étudier les effets du toucher sur les êtres humains. Il permet également de nous documenter efficacement sur les effets du massage sur le corps par des recherches sérieuses.

Le toucher, une évidence :

Négligé jusque dans les années 1990, le toucher est pourtant un sens surutilisé par votre corps. C’est peut-être alors pour son évidence qu’il a été longtemps mis à l’écart.

Pourtant, il intervient même dans les autres sens engendrant le fonctionnement de ces sens :

  • Le goût : les molécules touchent vos papilles
  • La vue : les molécules touchent votre nerf optique
  • L’ouïe : les molécules touchent vos tympans et les conduits asphériques

Les Touch Research Institutes :

En 1998, 2 nouveaux instituts de recherches sur le toucher ont ouvert, aux Philippines et en France, illustrant parfaitement la mondialisation de la recherche sur le massage.

Il existe également au Québec un CTRC (Centre canadien de Recherche sur le Toucher, le 1er à avoir ouvert au Canada.

Dans ces centres, on ne parle pas de « massage » car on n’étudie pas uniquement le massage, mais le toucher au sens large, on parle alors de « stimulation tactile kinesthésique ».

Ces études effectuent donc :

  • Des analyses de sang
  • Des tests en aveugle
  • Des tests psychologiques
  • Etc.

Quelques résultats d’études de la Touch Research Institute :

Les prématurés :

les bébés nés prématurément gagnèrent plus de poids plus rapidement, et quittèrent donc l’hôpital en moyenne 6 jours avant les bébés qui ne furent pas massés. L’économie réalisée est donc énorme et les parents rassurés 6 jours avant.

Les mères qui souffraient de dépression :

Grâce aux massages, les mères dépressives reprirent plus rapidement confiance en elles-mêmes et accéléra la prise de contact primordiale avec leur bébé.

Les porteurs du VIH :

Le massage a pour effet d’accroitre leur niveau de sérotonine et donc le nombre de lymphocytes T, jouant un grand rôle dans la réponse immunitaire secondaire.

Les enfants souffrant de traumatismes :

Des enfants ayant subi un choc causé par l’ouragan Andrew ont bénéficié de massages. Il leurs apporta une certaine assurance psychologique leur permettant de se sentir à nouveau en sécurité dans le monde.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

1 COMMENT

  1. Bonjour,

    l’article mentionne un centre de recherche sur le toucher en France.
    J’aimerai entrer en contact avec lui, savez vous comment le contacter ?

    Merci d’avance,

    Julien Armagnac

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here