Le lait est-il bon pour la santé ?

3

lait bon pour la santé

Les discours divergent quant aux bénéfices/risques du lait sur la santé.

Pour certains, il peut être à l’origine de l’apparition de certaines pathologies comme le diabète, les allergies, les problèmes articulaires, voir certains cancers.

Cru, aromatisé, demi-écrémé, entier, le lait se décline pour tous les goûts.

Quels nutriments essentiels nous apporte-t-il ?
Peut-on être allergique au lait ?
Une forte consommation de lait fait-elle grossir ?
Que penser des laits végétaux ?

Faisons le ménage du vrai et du faux.

Le lait et les douleurs articulaires :

À ce jour, aucune étude réalisée dans de bonnes conditions ne révèle un quelconque rapport entre l’inflammation et le lait.

En parallèle, de nombreuses personnes déclarent qu’en arrêtant le lait elles se sont senties mieux.

Que penser ?

Chez les individus intolérants au lactose, la fermentation est tellement importante au niveau intestinal qu’il s’effectue un passage de toxines à travers les cellules digestives et favorise ultérieurement les problèmes au niveau des articulations, des migraines, etc.

Mais les scientifiques ne peuvent pas répondre à cette question qui divise.

Toujours est-il que même si l’effet est placebo, si vous vous sentez mieux en arrêtant une consommation de lait, faites-le sans pour autant abandonner les produits laitiers.

L’intolérance au lactose :

En France, 50% de la population serait intolérante au lactose et « seulement » 20% qui seraient symptomatiques.

L’enzyme la lactase diminue avec l’âge.

Les 700mg/jour de calcium recommandé pour l’adulte peuvent être obtenu par des produits laitiers comme le fromage ou les yaourts sans passer par la case lait.

Dans la petite enfance, l’intolérance au lactose est très rare. Si tel est le cas, il est facile à distinguer l’intolérance et de substituer le lait de vache par un lait de soja.

Pour éviter toute intolérance au lactose par les bébés, l’INRA étudie à différentes étapes de la digestion comment réagit le système digestif d’un tout petit par une « digesteuse », machine reproduisant le système digestif.
Voici un reportage à l’INRA sur la digestibilité du lait (en poudre) pour les bébés :

Le lait de chèvre meilleur pour la santé ?

C’est une question intrigante, mais qui revient.

Lorsque l’on observe la composition du lait de chèvre, elle n’est pas très différente de celle du lait de vache.

Les protéines (succession d’acides aminés) ont une séquence légèrement différente par endroits, mais il n’y a pas de différence majeure.

La composition de la matière grasse est un peu différente également (qui donnent ce goût spécial à ce type de lait).

L’intolérance au lait de jument ou de chèvre :

Il faut distinguer l’intolérance au lactose et l’intolérance…

L’intolérance au lactose est une déficience d’enzymes. Comme tous les laits contiennent une teneur plus ou moins élevée en lactose, vous aurez du mal à digérer le lait liquide.

Attention à bien différencier le lait liquide, des yaourts et des fromages. En effet,  la teneur en lactose des yaourts et fromages est extrêmement diminuée. De plus, dans les yaourts, les bactéries continuent de digérer le lactose, donc pas de problème.

Nous vous conseillons donc d’éviter le lait de jument ou d’ânesse qui ont une teneur en lactose très élevée.

À partir du moment où ces laits (même ceux de jument ou d’ânesse) sont fermentés, il n’y a plus de problème. En se fermentant, le lactose devient de l’acide lactique.

Les laits végétaux VS les laits de vache :

Il faut tout d’abord rappeler que les laits végétaux sont des boissons ou des jus plutôt que des laits.

Leur composition est différente, car ils ne contiennent initialement ni calcium, ni protéines, mais des fibres et des nutriments.

Le lait de soja :

Il est un peu appart, car il apporte des protéines et tous les acides aminés essentiels, ce qui n’est pas le cas des autres laits végétaux.

Pour celles et ceux qui ne consomment pas de protéine animale, la boisson de soja est une bonne source. Il contient également des acides gras, mais pas de calcium. Ceci étant il peut être « enrichi en calcium« .

Il est déconseillé aux femmes enceintes et aux petits enfants, car il contient des isoflavones (fito-œstrogènes).

Le lait d’amandes :

Il n’y a pas non plus de calcium dans ce lait, mais il peut être enrichi comme le lait de soja ou de riz (ce qui n’est pas le cas pour le lait d’avoine).

Il a à peu près la même composition que le lait demi-écrémé en acides gras insaturés.

Il ne contient pas non plus de protéines.

Le lait et le régime :

Des études démontrent que le lait est plutôt favorable dans une recherche de perte de poids.

Vous pouvez donc incorporer des produits laitiers.

Il est reconnu que les personnes qui consomment des produits laitiers ont un équilibre alimentaire plus varié.

Mieux vaut toujours manger un yaourt que du grignotage ou des gâteaux.

Le lait favorise-t-il le cancer ?

Des métaanalystes démontrent au contraire que le lait est une aide, par exemple dans le cas d’un cancer colorectal.

L’étude incriminant le calcium dans le cas de cancer de la prostate n’est pas sortie à ce jour. Alors, rien ne sert de tenir compte de cet élément !

C’est avant tout un mode de vie et une façon de consommer toute sorte d’aliments qui pourrait favoriser ou défavoriser certains types de cancer plutôt qu’un aliment en particulier comme ici le lait.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

3 COMMENTS

  1. Toute petite j’ai été cataloguée comme ‘intolérante au lactose’, ce qui m’a sauvé car en me donnant d’autres laits (jument, chèvre puis soja et riz) ma mère a pu m’alimenter, ce qui était impossible avec le lait de vache !
    Selon moi, la période de sevrage passée, nous ne devrions plu consommer de lait…

  2. Même si j’en consomme régulièrement et sous toutes ses formes, j’ai souvent entendu dire que le lait n’était pas bon pour les adultes; qu’en pensez-vous ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here