Femmes, haltères et fitness : 8 mythes démystifiés !

1

fitness femme

Il est temps de casser certains mythes concernant le fitness et la musculation pour les femmes.

Nous vous proposons de tordre le cou de 8 mythes dans le domaine de la remise en forme féminine afin que vous continuiez à vous entraîner comme il se doit, à fond, pour atteindre vos divers objectifs.

La musculation : un monde d’homme ?

Être une femme et pénétrer pour la première fois dans l’incroyable univers du fitness peut paraitre effrayant au départ, surtout pour la partie musculation.

Ce monde assez masculin est en pleine mutation et la musculation comme le fitness est idéale voir essentielle pour atteindre ses objectifs.

Finies les années 50, femmes et hommes cohabitent dans l’univers de la musculation.

Sur internet ou selon les dires de certains pseudo-experts en fitness on peut lire et entendre tout et n’importe quoi.

Faisons ensemble la lumière sur 8 mythes pour en terminer avec certaines inepties.

Mythe n°1 : Les femmes ne devraient pas s’entraîner comme les hommes

La vérité est que tout le monde, femmes ou hommes doivent s’entraîner comme ils le veulent !

L’expression « s’entraîner comme un homme » n’a pas de sens. L’exercice « soulevé de terre » par exemple serait un exercice pour les hommes ?!

Cette affirmation est incohérente.

N’importe quel objectif d’une femme en fitness (musculature, renforcement, perte de poids, etc.) doit être associé à un programme d’entrainement.

Si pour atteindre ses objectifs, une femme a besoin (ou souhaite) développer ses biceps, travailler par une press, etc., il n’y a aucune raison de ne pas passer par la musculation.

De même, dans le cadre d’un objectif de perte de poids, une femme n’a pas forcément envie de passer du temps à trouver son 1RM (charge maximale), mais, si elle le souhaite elle peut, à sa convenance la calculer, que cette information soit utile ou non dans son programme d’entrainement.

La liberté n’a pas de prix 🙂

Mythe nº 2 : Les femmes vont à la salle uniquement pour perdre du poids

La vérité réside dans le fait que toutes les femmes n’ont simplement pas les mêmes objectifs.

Attention grosse info : toutes les femmes n’ont pas l’envie de se ressembler les unes par rapporte aux autres !

Tout comme chez les hommes, certaines femmes vont en salle de sport pour devenir plus fortes, certaines ont envie de se défouler, d’autres encore souhaitent améliorer leurs capacités athlétiques quand certaines souhaitent améliorer leur santé.

Le fitness est personnel !

C’est pourquoi il est très important de s’informer (internet, livres, etc.) sur les programmes existants pour atteindre vos objectifs.

Si votre ami(e) essaie de maigrir tandis que vous souhaitez vous renforcer musculairement, mieux vaut ne pas vous entrainer avec lui ou elle.

Il en sera mieux ainsi.

Mythe nº 3 : Les femmes ont besoin de protéines en poudre spéciales

De la protéine est de la protéine. Peu importe qu’il s’agisse d’une femme ou d’un homme.

L’homme et la femme consomment naturellement de la protéine (la même) et ont tous deux des besoins en protéines particuliers surtout durant les périodes d’activités sportives pour optimiser leur entrainement.

En résumé, vous prenez un pot de protéine en poudre, vous l’estampillez « allégé », vous ajoutez des touches de rose et vous obtenez un pot de protéine en poudre pour femme…

Les protéines en poudre vendues en complément alimentaire contiennent des quantités spécifiques de protéines, de glucides, de calories et de matière grasse.
Chaque marque dispose de ses propres quantités.

Pour tous, il existe des pots de protéines adaptés à celles et ceux qui sont allergiques aux produits laitiers.

Il y a donc des protéines pour tous, femmes et hommes confondus.

Mythe nº 4 : Les barres Olympic sont dangereuses pour les femmes

barre OlympicLes barres Olympic sont ces fameuses barres dont le diamètre est plus gros que les barres que l’on peut trouver dans des magasins de sport et loisirs. Ce sont des barres utilisées pour la compétition et en salle de sport.

Les femmes peuvent utiliser les barres Olympic sans aucun danger.

On entend dire que ces barres sont trop lourdes pour les femmes tandis qu’il est très intéressant d’ajouter des mouvements avec cette barre dans leur programme d’entrainement.

Il n’y a pas plus de danger de travailler avec une barre Olympic que de travailler ses biceps avec des haltères, tant que le mouvement est bien effectué et que la barre n’est pas ou peu chargée.

Globalement il est toujours sympathique et intéressant d’ajouter de nouvelle manière de travailler pour injecter un peu de fraicheur dans un programme.

Pimentez vos séances !

Mythe nº 5 : Soulever des poids donne un look masculin aux femmes

La réalité est que soulever des poids renforce les muscles et aide à brûler des graisees.

Différentes études démontrent que les femmes suivant un programme de résistance (comprenez avec l’utilisation de poids), sont plus fortes, plus minces et en meilleure santé.

Dans l’univers du fitness, il y a une grande variété de physiques allant de femmes plutôt costaudes comme Dana Linn Bailey à la mince India Paulino en passant par l’athlétique Camille Leblanc-Bazinet.

Femme fitness
Dana Linn Bailey – India Paulino – Camille Leblanc-Bazinet

Chez ces différentes femmes, l’utilisation de poids et donc de résistance est primordiale et offre, selon leur utilisation, différents rendus physiques.

Tout est question d’intensité du programme, de poids, de diététique et de génétique.

En fonction de vos objectifs, votre régime d’entraînement sera différent.

Mythe nº 6: Les femmes n’ont besoin que d’un tapis de course

Le tapis de course c’est super, mais il est important que les femmes poussent, soulèvent et tirent des poids.

Même si vos objectifs sont de devenir un coureur professionnel, des études ont démontré l’importance de l’utilisation de résistance dans le programme sportif.

Programme cardio-vasculaire et aérobic font donc très bon ménage.

Faire de la course continuellement ne vous fera prendre de la force. Dans la balance physique, il faut trouver un équilibre entre cardio et exercices de résistance.

De nombreuses études ont démontré que le sport d’endurance, comme la course, n’aide pas à eux seuls à perdre de la graisse et donc du poids.

Vous pourriez donc ne pas atteindre vos objectifs par crainte de se confronter aux racks d’haltères à l’image (il est vrai) assez masculine. Mais il n’en est rien et le feu en vaut la chandelle.

Grâce au travail avec les machines, les haltères, les barres, etc. vous allez ainsi construire des muscles maires et brûlerez plus de calories. Vous perdrez donc plus de poids, CQFD !

Mythe nº 7 : Le but de fitness est d’être maigre

Comment ?!

Selon son ADN, sa morphologie, sa diététique, son programme d’entrainement, et bien d’autres critères, les femmes ne sont pas toutes semblables et ne réagissent pas de la même manière aux exercices physiques.

Même les femmes athlétiques ne restent pas minces chaque année. Les femmes bodybuildées vont par exemple perdre du poids quelques semaines avant un évènement avec un pic juste avant le passage sur scène.

Il ne sert donc à rien de jalouser une amie ou une autre femme de la salle. Chacune est différente.

Si vous souhaitez voir apparaitre vos abdominaux, travaillez-les, mais ne soyez jamais désespérées de ne pas les voir arriver si vites. Un travail qui peut prendre 2 mois chez une personne X pourrait prendre un an ou plus chez vous, c’est comme cela.

Aussi, vous pourriez être minces, mais complètement fatiguées.

Soyez simplement honnêtes et réalistes avec vous-mêmes et envers vos objectifs.

Le meilleur moyen d’atteindre ses objectifs est de viser un programme cohérent et efficace !

Mythe nº 8 : Les femmes ne devraient pas consommer de créatine

En réalité, votre corps produit naturellement de la créatine.

La créatine est certainement le supplément actuel le plus efficace dans un objectif de prise de poids rapide, de muscle et de force.

La créatine est utilisée sur des périodes courtes par un très grand nombre d’athlètes et de bodybuilders.

Votre corps utilise cette créatine pour la transformer en énergie. Lors d’un exercice très intensif, c’est l’un des ingrédients essentiels en tant que combustible.

Certaines études ont démontré qu’une femme se supplémentant avec  de la créatine sur de courtes périodes a mieux maintenu leur masse musculaire maigre et ont augmenté leurs performances

On associe souvent prise de créatine avec prise de poids. En réalité, la créatine provoque une rétention d’eau. Les muscles sont donc plus volumineux, mais la créatine n’est pas un danger, tant qu’elle est consommée en fonction des recommandations françaises.

Vidéos fitness féminin :

Pour illustrer un peu globalement cet article voici deux vidéos de « workout » (exercice physique) de deux femmes athlètes, Camille Leblanc-Bazinet (citée plus haut) et la catcheuse Superstar de la WWE Kaitlyn :

 Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

1 COMMENT

  1. Ah les mythes ont toujours eu la peau dure ! Et la musculation n’y échappe pas bien au contraire. J’en entends régulièrement surtout de la part d’autres femmes. Après c’est à chacune de faire comme bon lui semble. Certaines femmes veulent juste avoir un corps ferme et d’autres bien musclé voire très musclé. Nous n’avons pas toutes la même morphologie ni les mêmes envies. Alors bonne continuation à nous toutes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here