L’envie d’uriner la nuit : explications

1

eau qui couleL’envie d’uriner la nuit augmente généralement avec l’âge. On estime que 80 % des Français (hommes et femmes confondus) se lèvent au moins 1 fois par nuit après l’âge de 50 ans.

C’est la connexin 43 qui est responsable du relâchement musculaire de la vessie et donc de l’envie d’aller aux toilettes.

La base : qu’est ce que la vessie ?

Pour rappel la vessie est un muscle creux.

L’envie d’uriner vient du fait que le muscle se contracte.
Les contractions des muscles sont des jonctions entre les cellules. Lorsque la protéine connexin 43 est présente, elle paralyse le muscle qui ne peut alors plus se contracter.

La connexin 43 :

La connexin 43 est connue de plus longtemps et existe dans la vessie. Elle est nycthémérale, ce qui signifie qu’il y aura plus de protéine le jour que la nuit.

La forte présence de cette protéine engendre une décontraction du muscle de la vessie.

4 causes bien connues, responsables des levers de nuit, puis 5 :

  1. La prostate : uniquement chez l’homme donc, en journée il faut alors pousser un peu pour uriner
  2. La vessie : la journée on est obligé d’aller uriner assez rapidement
  3. Le sommeil : on est réveillé et ne sachant pas quoi faire on va aux toilettes
  4. Les reins quant à eux étaient officiellement la 4ème cause, car on pensait que la journée le sang des membres inférieurs recirculait dans le corps entier du fait d’être en position allongée la nuit. Et de ce fait, les reins plus irrigués produisaient l’urine.

On a finalement mis en avant une 5ème cause qui serait la vessie elle-même qui produirait la fameuse protéine par une sécrétion propre, en fonction des heures, du jour et de la nuit.

Une voie pour un traitement ?

Cette protéine étant bien connue on peut imaginer soit des anticorps soit des médicaments qui diminueraient ou inhiberaient l’action de cette protéine.

Mais avant qu’il existe un traitement il faudra mener des études afin de déterminer si cette fameuse protéine ne jour pas un autre rôle dans l’organisme que celui de faire aller aux toilettes.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

1 COMMENT

  1. BSR.Pas mal ce site.Depuis ma prise d’hormonotherapie(antiaromatases) suite à un K du sein,tout est détraque MAIS CE QUI ME TUE est que PAS DE FUITES URINAIRES,mais,surtout la nuit alors que je dors écrasée de sommeil,hop,je dois me relever car envie de faire pipi(cela de 4 à 5 fois la nuit) et impossible(j ai toujours eu de pbs avec mon sommeil) de me rendormir.
    Si on appelle cela nuit réparatrice……
    Ai consulté 2 urologues:RIEN!!(merci la médecine).Juste un toucher vaginal et sentence(alleluia):votre vessie n’est plus tapissée de la « couche protectrice d’oestrogènes »(termes BIBI);on ne va pas pas vous prescrire une crème à base d’oestrogènes (évidemment:K du sein hormonodépendant,ce serait me retuer à coup sur).AUCUN EXAMEN PLUS PRECIS (il y a des doigts et un palper enseigné aux médecins qui n’en font plus grand chose).Prescription de Ceris ou Vesicare:O EFFET. 80 E la consult(m’en fiche,j’ai une couverture top).Adieu Berthe.
    L un des 2 m’a parlé d’injection de BOTOX dans la vessie.Je n’ai rien dit,ai souri et qu’il aille botoxer ailleurs.C’est la mode,nouvelle technique DONT JE NE VEUX PAS FAIRE LES FRAIS.l
    Quand j’entends de pauvres créatures comme moi parler de STRESS(dixit médecin!),je suis partagée entre le rire et la rage.La nuit?Quand je dors comme une marmotte?Le stress?A d’autres.
    je ne sais plus comment »gérer »mes nuits;ai remarqué(mais aucun de ces 2 là ne m’auraient posé quelque question que ce soit)que vers l’aube après une pause,hors du lit,séjour,petit déca mini et mini tartine,mini connerie télé(pas plus d’une demi heure,)que cela cesse et me rendors tranquille …pour me réveiller à 16 H!!!!!
    Ce n est pas une vie.
    tOUTE SUGGESTION medicale5JE NE PARLE PAS DE DIAGNOSTIC-serait la très bienvenue.Je suis claquée.MERCI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here