Diesel : un gaz officiellement cancérogène

2

pot echappementAujourd’hui, 60 % du parc automobile français est composé de voitures diesel.

Ce type de gaz sera-t-il bientôt interdit dans les rues du monde entier ?

Ce n’est pas impossible, car aujourd’hui l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) a déclaré ce mardi 12 juin 2012 que le gaz diesel est cancérogène pour l’homme !

Ceci ne concerne bien entendu pas que les voitures, mais aussi les bateaux utilisant ce gaz et certains trains.

Avant l’étude :

En 1988, le CIRC avait classé les émissions de gaz diesel dans la liste des cancérogènes probables.

Le Dr Christopher Portier avait dit : « Etant donnés les impacts additionnels pour la santé des particules diesel, l’exposition à ce mélange chimique doit être réduite dans le monde entier ».

L’étude :

Le week-end passé, des 10 aines de chercheurs internationaux se sont réunis pour tirer la conclusion d’une étude des poumons de 12 000 mineurs de fond aux États-Unis, exposés au diesel sur leurs lieux de travail.

Le verdict est incontestable :

poumonsL’exposition au diesel entraine 30 à 40 % d’augmentation de risque de cancer.

D’après les scientifiques, même à l’air libre ce gaz reste très dangereux pour les poumons, surtout en cas de circulation intense.

Pour les constructeurs de voitures diesel, c’est sans doute un coup dur.

Pousser les autorités à prendre des mesures de santé publique c’est le but de l’OMS qui classe donc le diesel dans une liste de 107 substances cancérogènes au même titre que l’amiante, mais aussi le tabac, l’alcool et même les UV.

Le docteur Patrice Halimi, secrétaire général et porte-parole de l’association Santé environnement France qui regroupe 2 500 médecins a réagi à ces résultats : « Ma réaction, c’est « enfin ! » ».

Il a ajouté :

« On sait depuis très longtemps que le diesel est un mauvais choix sanitaire, et que cette politique publique (visant à promouvoir un parc diesel en France) est une erreur » […] « A la suite de cette reconnaissance par l’OMS, j’appelle à ce que nous mettions en place une politique publique qui soit réellement tournée vers la santé ».

Qu’en est-il des gaz d’échappement d’essence :

Ces gaz on été distingués comme « peut-être cancérogènes pour les humains (groupe 2B)». Un classement  sans changement depuis la précédente évaluation en 1989.

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le !

Partagez

2 COMMENTS

  1. En voilà encore un de plus sur la liste déjà assez longue des cancérogènes ! C’est exactement comme pour l’amiante ou le tabac, ce sont des produits dangereux mais qui restent sur le marché des années après les premières études de faites sur le sujet. Alors à bon entendeur.

  2. Ce que je ne comprends pas, c’est que rien ne bouge, et que l’on continue à construire des voitures Diesel, alors que l ‘on sait que c’est nocif pour l’homme. Je sais que c’est une question de gros sous, entre les constructeurs de voiture et autres. C’est désespérant….

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here