Musculation : l’alcool fait-il des ravages sur votre physique ?

6

musculation et alcoolEst-ce que l’alcool inhibe la perte de graisse ?
Y-a-t-il une part de vérité dans le fameux « ventre de bière » ?
Découvrez si l’alcool qui vous éloigne d’un corps de rêve.

Vous avez probablement appris d’une manière ou d’une autre que l’alcool est un antidépresseur qui agit sur le système nerveux central, qui peut vous rendre ivre et mauvais pour vous en tout point et entre autre si vous faites de la musculation et que vous cherchez un physique.

Ce que vous avez probablement apprit ensuite, est que l’alcool peut également augmenter votre confiance en vous, vous aider à vous sentir plus détendu et vous transforme en super bon danseur !

Hélas, l’histoire ne se termine pas là.

Malgré le plaisir que vous pouvez avoir en buvant ce liquide qui vous donne du « courage », il est important de savoir que la consommation excessive à long terme peut entraîner plusieurs graves conséquences sur votre santé, comme des dommages au foie ou de l’addiction.

En outre, si vous faites attention à la taille de votre ventre, sept calories par gramme d’alcool et son impact sur le stockage des graisses peuvent causer des ravages sur votre physique.

En d’autres termes, si vous voulez vous construire un physique d’élite, enchaîner des bières n’est probablement pas la meilleure façon d’y parvenir.

Mais ça, vous le saviez déjà.

Ce que vous ignorez peut-être cependant, sont les conséquences de l’alcool à l’intérieur de votre corps et comment il peut influer sur votre capacité à brûler les graisses.

Buvez plutôt des connaissances et apprenez l’impact de l’alcool sur l’atteinte de vos objectifs !

L’alcool, un shot de science

Aussi profondément que votre corps pourrait l’exprimer, l’alcool est une toxine.

Imaginez votre digestion de la nourriture, son absorption et votre système de stockage comme un grand tableau de bord avec plein de boutons. Sur cette « console métabolique » se trouve un gros bouton rouge avec écrit « pause ».
 Lorsque vous consommez de l’alcool, votre corps appuie sur ce bouton « pause » .

En conséquence, la régulation des aliments que vous consommez et comment votre corps les utilise comme énergie sont mis en attente, priorisant le traitement de l’alcool.

Une fois qu’il est consommé, l’alcool (éthanol) se décompose en acétaldéhyde et en quelque chose appelé nicotinamide adénine dinucléotide (NAD) par l’enzyme alcool déshydrogénase (ADH). Vous ne l’auriez pas deviné, mais c’est ce processus même qui est défavorable dans le stockage des nutriments et sur votre physique.alcool prise de muscle

Le produit final, résultat de la dégradation de l’alcool est l’acétyle CoA, qui est une molécule fortement impliquée dans la synthèse des acides gras ou la création de molécules de graisse.

Une accumulation excessive de l’acétyle CoA peut conduire à une augmentation de la formation d’acides gras, ce qui conduit finalement à une augmentation de stockage des graisses. En outre, une augmentation de NADH (produite à la suite de la dégradation de l’alcool) signale à votre organisme qu’il y a beaucoup d’énergie (calories) disponible.

Le corps veut naturellement stocker cette énergie, ce qui signifie qu’une augmentation de la NADH favorise également la création d’acides gras et de son stockage.

Au fil du temps, ces molécules créent un changement dans votre corps pour prioriser le stockage d’acide gras.

Cela va sans dire, mais ce changement présente tout un défi si vous essayez d’atteindre un super physique sec/dessiné.

Des études à l’appui

Maintenant, je ne veux pas être un rabat-joie. Croyez-moi, j’apprécie tout autant qu’un autre de boire un bon verre. Ceci est une chose, mais nous ne devrions pas ignorer certaines données qui circulent.

Par exemple, dans une étude révolutionnaire publiée dans le « Journal of Clinical Investigation« , les chercheurs ont observé les effets de l’ingestion d’alcool sur les glucides, les lipides et le métabolisme des protéines.
Ces chercheurs ont évalué l’acide gras et l’utilisation du glucose sur un laps de temps de 4 heures. Pour ce faire, ils ont injecté simultanément dans des sujets du glucose et d’insuline par voie IV (intraveineuse).

Les chercheurs ont ensuite prélevé des échantillons de sang à 0, 30 min, et toutes les 15 minutes par la suite afin de déterminer comment les sujets utilisaient leur carburant.

Deux heures après le début de l’expérience, l’injection de glucose a été remplacée par une injection d’alcool, équivalent à 2 verres standards. Après la perfusion de l’alcool, les taux d’oxydation des graisses ont chuté de 87% !

Donc, au lieu d’utiliser la graisse comme carburant, les corps des sujets ont commencé à utiliser l’alcool en tant qu’énergie. Les taux d’oxydation des graisses sont restés bas pendant plus de 4 heures après la perfusion d’alcool, ce qui est une mauvaise nouvelle pour tous ceux qui veulent brûler des graisses.

Bien qu’il y ait une énorme variation de la vitesse à laquelle chaque corps de chaque individu va s’affaiblir et se débarrasser de l’alcool, il est probablement plus prudent de garder à l’esprit que même une petite quantité d’alcool restera dans votre corps assez longtemps pour créer une brèche dans la dégradation des graisses.

Les mêmes chercheurs ont également perfusé des sujets avec de l’alcool et du glucose en même temps.
Comme bon nombre d’entre nous aimons avoir quelques glucides à grignoter avec nos boissons, ce qui suit devrait être révélateur : les résultats ont démontré que la perfusion simultanée d’alcool et de glucose réduit les taux d’oxydation du gras à environ 0 milligramme par minute !  Donc, de l’alcool + du glucose limite totalement la perte de gras. 

En gros, lorsque vous accompagnez votre bière de chips, vous faites tomber votre capacité à brûler du gras à près de zéro.
Si vous couplez régulièrement des collations et de l’alcool, vous serez face à un excédent de calories qui ne seront donc pas utilisées. Et donc, cela signifie que ces calories seront très certainement stockées sous forme de graisse.

Plus généralement, au-delà de vouloir se forger un physique, stocker trop de gras n’est pas bon pour votre santé.

Ce qu’il faut retenir

Même la consommation de petites quantités d’alcool interrompra temporairement votre brûlure de la graisse.

La recherche suggère également que la consommation d’alcool provoque des diminutions nettes de brûlure du gras et à contrario une augmentation de son stockage. Si vous abusez continuellement de l’alcool sur une longue période, il pourrait devenir presque impossible de se lancer dans la perte de graisse.

Bien que l’alcool avec modération a démontré pouvoir apporter quelques légers bénéfices sur la santé, comme la réduction de la pression artérielle,  il n’y a tout simplement aucun moyen que vous obteniez le corps que vous souhaitez si vous mangez trop et buvez systématiquement de l’alcool . À titre personnel, je n’en bois quasiment jamais, il n’y a pas de secret.

Je vous conseille donc, soit de ne plus boire d’alcool, soit de ne pas dépasser 1 à 2 boissons alcoolisées 2 fois par semaine et d’éviter de grignoter comme un goret en parallèle. 🙂

Pour prendre soin de votre santé par la nutrition, je vous conseille de suivre ce blog de musculation et nutrition.

Alors ? Comment intégrez-vous ou non l’alcool dans vos programmes sportifs ?

Partagez

6 COMMENTS

  1. Bon , du coup j’arrête l’alcool et me met aussitôt aux stéroides , hormones de croissances et amphétamines !!! c’est moins dangereux pour le foie et la santé mais bien meilleur pour les muscles ! 😉

  2. Bonjour, merci pour cet article. Maintenant j’y vois plus clair avec le rapport avec le ventre 😉

  3. Merci pour cet article qui m’explique enfin clairement pourquoi on dit que l’alcool (en l’occurrence la bière) fait grossir (le fameux ventre à bière). On comprends bien pourquoi l’alcool est calorique et surtout l’explication scientifique. Merci 🙂

  4. Bonjour , merci pour l’effort et le partage !!! un excellent article très intéressent je vous souhaite une bonne continuation !!!!

  5. Article très complet ! Effectivement l’alcool est le pire énemi du sportif ! Aussi bien pendant la prise, que le lendemain puisque la séance de sport devient veritablement médiocre le lendemain d’une soirée trop arrosé !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here